COURT HISTORIQUE DE L'ASSOCIATION ALSACIENNE D'ÉGYPTOLOGIE

 

ramses aula   

  Durant l’été 1990, l’exposition temporaire Mémoires d’Égypte fut organisée à l’église saint Paul à Strasbourg, en hommage à Champollion, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. L’institut d’égyptologie de Strasbourg avait prêté plusieurs objets de sa collection pour cet événement. Camille Montet, fille du professeur Pierre Montet, titulaire de la chaire d’égyptologie à l’université de Strasbourg de 1919 à 1940 vint à Strasbourg à cette occasion. Elle suggéra le transfert de la statue de Ramsès II du sous-sol du palais universitaire à l’aula où elle avait initialement été installée le 15 juillet 1938. En effet, cette statue, découverte en 1933 par le professeur Montet, dans le temple de Mout et de Khonsou à Tanis, avait été offerte par l'Égypte à l'université de Strasbourg.

   A cette époque Hedwige Lauer était en liaison avec l’institut d’égyptologie où elle fit la connaissance de Brigitte Thiry, assistante de Guy Hildwein, Hubert Bari, Christiane Ziegler et Michel Dewaechter, les organisateurs de l’exposition Mémoires d’Égypte. C’est dans ce contexte que l’idée germa de créer une association d’amis de l’Égypte. Un premier bureau fut constitué notamment avec huit membres fondateurs : Guenola Graff, Hedwige Lauer, Chantal Leber, Yvonne Le Roch, Milena Pereau, Thérèse Schmitt, Brigitte et Jean Jacques Thiry. En 1991, Marie-Louise Imhoff adhéra à ce groupe et en 1995 Michelle Meyer entra au comité en qualité de vice-présidente.

   Les statuts avaient été déposés le 10 mai 1990, sous le nom de Rencontres égyptologiques de Strasbourg, avec pour sigle le sema taouy (l'union des deux terres):

 

sema taouy

 

   L'association organisa alors de nombreuses conférences et visites, en France (exposition Amenhotep III à Paris, le Louvre…) et à l'étranger, ainsi que de nombreux voyages : Berlin ouest et est, Turin, Hildesheim, Hanovre, Genève, Bruxelles, Londres, Leyden, l'île san Lazaro degli Armeni à Venise, circuits traditionnels en Égypte, les oasis libyques (Baharia, Farafra, Kharga, Dakhla, Dousch), Barcelone, etc.

   Cette première équipe fut active jusqu'au 15 décembre 2001. Elle fut remplacée par un nouveau comité directeur présidé par Michelle Meyer qui quitta son poste pour raison de santé, en 2011. A  cette date, Réjane Roderich pris la tête de l'association. De concert avec son comité directeur, elle poursuit les mêmes buts, les mêmes activités, en y développant les cours de hiéroglyphes et de grammaire, de civilisation égyptienne. Un petit nouveau, les séminaires d'une journée animés par des docteurs en égyptologie ou des doctorants.

   En septembre 2016, la décision fut prise de modifier le nom de notre structure en raison de la connotation particulière qu’avait pris au fil du temps le terme Rencontres. L’intitulé Association alsacienne d’égyptologie  a été voté avec la création d’un nouveau logo, le scarabée volant (quintescence pour les Égyptiens du perpétuel renouvellement de la vie) :

 

logo 2Estompe

 masque Misha 1

  

 

Mars 2022

AAE adresse 2