isis.jpg

Séminaire dirigé par
Melle BÉNÉDICTE LHOYER
Docteur en égyptologie

LES ALTÉRATIONS CORPORELLES
DANS L’IMAGE DANS L’ANCIEN EMPIRE

Caire sarcoDjedeher W 

 

Contrairement à l’idée reçue qui voudrait
que l’art égyptien soit la répétition de la même image
d’un corps parfait, une observation attentive
des monuments démontre le contraire.

bouvier W

   

 

 

 

En effet, certains personnages se distinguent par leurs caractères physiques inhabituels, allant du détail corporel atypique à une infirmité évidente. Ainsi, des aveugles, boiteux, chauves, malades, bossus, nains ou encore obèses sont présents sur de nombreux objets ou parois de tombes, et leurs fonctions différent selon leur emplacement ou la nature même de leur différence.

  Notre intervention souhaite ainsi mettre en lumière ces personnages hors normes, trop souvent mis de côté, afin de tendre vers une vision plus réaliste de la société égyptienne de l’Ancien Empire. Cette dernière, comme la nôtre, connaissait le handicap et les maladies et mit en place diverses stratégies pour y répondre.

  Nous verrons ainsi comment les images du corps altéré se sont constituées et développées, ce qu’elles peuvent nous apprendre sur les conditions sanitaires de l’époque, mais aussi sur le phénomène de transfert iconographique de ces motifs des grandes nécropoles du Nord jusqu’à celles du Sud.

  Finalement, mettre en lumière tous ces personnages, réels ou imaginaires, pourra sans doute éclairer nos comportements présents.

 

homme et chien W

Etique W
nain W